Archives par mot-clé : steampunk

Âme mécanique

Share Button

ame_mecaniqueAquarelle sur papier 300gr – 29,7 x 42 cm.  .

Cartonnage, media mixtes pour boîtes et carnets de Noël

Share Button

boîtes_carnets_noel2015Cette année, j’ai renoué avec une sorte de vraie fausse tradition dans ma famille qui vise à fabriquer de ses petites mains des présents pour Noël (tricots, chocolats, statuettes, boîtes… )

Pour réaliser les boîtes, j’ai utilisé des colis en carton ondulé, des boîtes à chaussures, à thé, à sel… tout ce que je mets au conteneur de recyclage habituellement. J’ai doublé et renforcé le fond et les côtés des boîtes, et fabriqué un couvercle, grâce à du carton ondulé bien costaud. J’ai usé d’un scotch kraft pour fabriquer la charnière, finir les arêtes et habiller les rebords.

J’ai ensuite recouvert les boîtes de morceaux de pages d’annuaire. Ce papier fin est humidifié, chiffonné et collé à la colle blanche vinylique. Cela décore et cache les ondulations du carton. J’ai ensuite collé dessus des décors végétaux et mécaniques, découpés dans un carton fin de 200gr environ (de vieilles intercalaires).

Après avoir homogénéisé la couleur de mon support grâce à une couche d’enduit Gesso ou de peinture acrylique blanche, j’ai pulvérisé de l’acrylique diluée (mélange de peinture opaque, nacrée et métallisée). Je tourne la boîte et sèche au sèche-cheveux au fur et à mesure pour « jouer » avec les coulures et les mélanges que cela produit. Après séchage complet, je rehausse les reliefs, grâce à de l’acrylique métallisée. Un coup de vernis et c’est fini.

 .

Pour les carnets, j’ai utilisé les tubes cartons au centre d’un rouleau d’essuie-tout. Coupé, humidifié grâce à un mélange d’eau et de glycérine (dilution 20%, permet d’assouplir le carton) le tube est plié, pressé, roulé en boule doucement avant d’être déplié et aplati au fer à repasser. Après séchage complet, je colle mes décors végétaux et mécaniques, passe une couche de blanc, puis peins et vernis comme décrit ci-dessus. Les pages du carnet sont des feuilles de papier blanc en ramette, plié, massicoté, agrafé ou relié grâce à une spirale métallique. Une prochaine fois, j’essaierai d’utiliser du papier recyclé à partir d’enveloppes par exemple…

Autres Mondes 2015, l’Imaginaire du Pays d’Aix

Share Button

festival_imaginaire_payx_aix_2015Un gros point doré dans mon agenda… smile

Le week-end du 17 et 18 octobre, je participerai au festival de l’Imaginaire en Pays d’Aix. Je serai présente sur le stand de Sombres Rets et dédicacerai des exemplaires de mon recueil Masques de Femmes, de mon roman jeunesse Théo et le mange-mort et de la dernière anthologie à laquelle j’ai participé : La Cour des miracles. Bien sûr, j’aurais aussi grand plaisir à présenter les anthologies et autres ouvrages des éditions Sombres Rets et a discuté littérature et création avec tous les visiteurs qui me feront le plaisir d’outrepasser leur peur de mon arsenal steampunk pour venir échanger en toute convivialité. mrgreen

Localisation : Salle des associations, place Sévigné, Lambesc de 10h à 19h.

Le programme en détails.

Le couvre-carnet de Pascaline

Share Button

IMG_3018Quel auteur n’aime pas composer ses histoires dans un carnet spécialement choisi pour ça ?

Beh moi, par exemple, parce que j’écris directement sur l’ordinateur… mais je connais des amoureux du support papier et du bon vieux stylo qui ont besoin de cette étape. Par exemple, ma copine Pascaline, dont c’est justement l’anniversaire… Ce qui est dommage c’est que la recherche du mot juste entraîne coquilles et raturages et qu’une fois plein, le cahier est remisé au fond d’un placard… en attendant qu’un exégète le déniche. D’où l’idée, d’un protège-cahier, un joli couvre-chef dont l’auteur peut coiffer son carnet pour garder au chaud ses idées…

J’achète donc un carnet A5 et vous présente le reste en images… (survoler les vignettes pour avoir l’explication)

 

Armes et instruments rétrofuturistes : steamguns

Share Button

B-retameur_de_trolls_et_Ré-Colteur_d-âmes

 .

Ci-contre, le résultat de mes derniers ouvrages manuels à la sauce steampunk.

Le bricolage plus difficile aura été de rendre certains engrenages fonctionnels, ou pour le moins, mobiles.

Voici pour l’un et l’autre un petit descriptif…

 

 .

 .

 

 .

B-rétameur de trolls : B-retameur_g

  • Poignée : barre de rideau en bois, sculptée, recouverte d’une bande de cuir.
  • Crosse : morceau d’une barre de rideau en laiton.
  • Carcasse : morceau d’un bois de lit, sculptée. Plaque, engrenages en laiton et ressorts plats, issus d’un vieux réveil. Vis, boulons, attaches parisiennes, fil de cuivre entortillés en ressort.
  • Variateur de puissance : pièce inconnue, en fer blanc ? venant de chez un ferrailleur.
  • Viseur : Support de barre de rideau en laiton, tige de cuivre, fixations de tuyau.
  • Canon : cylindre du brûleur d’un vieux radiateur.
  • Gâchette : support des plaques du vieux réveil.
  • Les parties en bois ont été teintées à l’acrylique très diluée et vernies.

 

Le RéColteur d’âmesRé-Colteur_g

  • Crosse, carcasse, pontet d’une pièce : morceau d’un bois de lit, sculpté, teinté à l’encre et au café. Décoré de gros clous de tapissier. Plaques et engrenages en laiton issus d’un réveil. Vis en laiton.
  • Gâchette : clou de tapissier.
  • Cran de mire : embout  et piton à visser en laiton
  • Canon : morceau d’un vieux pulvérisateur
  • Refouloir : tube fileté en laiton

 

Fantastique dérive

Share Button

fantastique_deriveIllustration de couverture de Dérives fantastiques, anthologie parue chez Sombres Rets.