Archives par mot-clé : sf

Seconde nature – Emmanuel Ardichvili

Share Button

seconde nature 210x300 - Seconde nature - Emmanuel ArdichviliRoman d’anticipation, Seconde nature, paru chez Le Lamantin, s’adresse à tous les lecteurs à partir de 13 ans. Le roman débute par une exposition assez classique, autour de Léo, le personnage central : sa vie, l’école, ses relations avec ses parents, ses amis… quoique l’univers Science-fiction du récit, soit déjà bien campé, particulier et coloré. Puis la pression sur le héros s’approfondit et l’action devient de plus en plus rapide. Les bouleversements qui le frappent rendent la lecture enrichissante, prenante. J’ai, par exemple, beaucoup aimé les passages concernant les changements qui le frappent, notamment ce qui est dit de ses perceptions. C’est bien rendu, décrire avec vérité ce type d’évolution n’est certainement pas facile.

Brillant par de nombreux aspects, le texte fait montre de bons ingrédients de fond, de personnalité, contient des messages écologiques, de l’aventure, du suspens et il est supporté par un style agréable.

Un roman polymorphe et ramifié, tout autant qu’un thalle mycélien… (blague de geekobiologiste à l’attention de l’auteur, faites pas attention  crazy  )

Parution et bande-annonce d’Inséparables

Share Button

C’est aujourd’hui que paraît officiellement mon roman Inséparables. smile Vous êtes quelques-uns à le guetter dans les rayons de votre libraire, ou à l’avoir précommandé. J’espère que vous ne serez pas déçus de votre lecture ! Moi, je suis un peu à court de mots pour vous en parler tic L’émotion peut-être ? ou bien c’est que j’ai tout mis dans le récit et c’est tant mieux… Mais voici, ci-dessus, le « book-trailer », pour finir de vous édifier sur l’ambiance, thriller, anticipation d’Inséparables.

oops Un grand merci aux chroniqueuses qui ont lu en avant-première le roman et m’ont offert des retours si positifs. Des citations et liens vers leurs critiques sont à découvrir au bas de la page consacrée à mon roman. D’autres avis suivront !

Un très grand merci à toutes celles et ceux qui m’ont accompagnée dans cette aventure, dans mon entourage love  et chez Magnard, collection M  rose

Enregistrer

Un fil entre les dimensions

Share Button

un_fil_entre_les_dimensions

Parution de La Tour

Share Button

1couverture_tourLe roman jeunesse La Tour vient de paraître aux éditions Sombres Rets.

Son auteur, Emmanuel Ardichvili, y développe un univers mêlant aventure, science-fiction, course-poursuite, dans un monde forestier peuplé de créatures fantaisistes et souvent dangereuses. Ses héros sont des jeunes gens qui ne manquent pas de caractère et qui sont très touchants.

Pour cet ouvrage j’ai œuvré à l’illustration de couverture et à la correction.

Informations, extraits, commande sont disponibles dans la boutique de l’éditeur.

La tour et la plante

Share Button

la plante et la tour2Illustration de couverture du roman jeunesse

La Tour de Emmanuel Ardichvili,

aux éditions Sombres Rets.

L’arénaire du Deucalion

Share Button

couverture-cour-des-miraclesNouvelle parue dans l’anthologie “La Cour des miracles”, aux éditions Le Grimoire et concourant au prix Mille Saisons.

Nouvelle de science-fiction de 40 000 signes espaces comprises, une gladiatrice moderne, à bord d’un vaisseau-monde en déliquescence, qui lutte pour sa liberté.

Ce récit est la version courte de l’une des aventures space-opéra inscrites au recueil L’errant.

Les premières lignes :

« Il amorce un mouvement de taille à hauteur de mon épaule et le scintillement de sa lame à décharges remplit mon champ de vision de phosphènes. Je romps l’engagement, ma main droite tendue devant. C’était juste ! Dans la senestre, mon arme pique légèrement vers le bas pour l’amener à la faute. Mon adversaire se méfie, l’invite est trop franche. Lentement, nous entamons une nouvelle danse. Pas chassés, pieds glissant de côté, car chaque perte de contact avec le sol peut permettre à nos électro-glaive de mordre plus fermement dans nos chairs. Les éperons fixés à nos talons ne nous garantissent du foudroiement que s’ils se trouvent à moins d’un pouce de la surface de l’arène. Laquelle est un hexagone bleu de vingt mètres de diamètre, un ensemble de couches aux propriétés physiques modifiables, innervé comme une peau et commandé à distance… «