Archives par mot-clé : evolution

Parution de l’anthologie : Animaux Fabuleux

Share Button

couverture_animaux-fabuleux1p  Le 17 avril, paraîtra, aux éditions Sombres Rets, une anthologie de nouvelles dirigée par Cyril Carau. Dragon, sirène, renarde à neuf queues, chat quantique, licorne, faune, araignée métallique, dahu, gargouille, loup géant, cochon savant vous attendent, pour des rencontres étonnantes, au fil des pages de :

  • La chasse du baron de Richecourt de Aurélie Genêt,
  • Les chats de Schrödinger de Anne Goulard,
  • La Dernière Neige de Delphine Hédoin,
  • Comme les rois mages… de Jean-Marc Sire,
  • La Valse de la Sirène de Bleuenn Guillou,
  • À la poursuite du khting voar de Tepthida Hay,
  • Si tu n’es pas sage de Florian Petit,
  • Ivresse ignée de Florian Bonnecarrère,
  • The spider and the fly de Thibault de Lambert,
  • Par les liens toxiques de la chair de Frédéric Darriet,
  • Propensia animis spongiasis de Emmanuel Ardichvili,
  • Cochon qui s’en dédit de Marie Czarnecki,
  • Inari no Shinden de Ophélie Hervet,
  • La Bête de Pascaline Nolot,
  • Gare à la Gouille ! de Eric Vial-Bonacci,
  • Ganiagwaihegowa de Phil Becker,
  • Game over de Virginie Perraud,
  • Le dernier des Massaliotes de C.D. Inbadreams,
  • L’Épave du Bout du Temps de Sylwen Norden,

Pour plus d’informations et commander votre exemplaire, rendez-vous dans la boutique.

Le communiqué de presse : Animaux fabuleux parution Sombres Rets

L’alternative

Share Button

1couv-etranges-voyagesNouvelle publiée dans l’anthologie “Etranges Voyages”, dirigée par Cyril Caru, éditions Sombres Rets.

Nouvelle de science-fiction de 32 000 signes espaces comprises, voyage magique, dimensionnel et incursion aux frontières des pouvoirs de la psyché humaine.

Ce récit est l’une des nouvelles de La botte secrète, encore en cours d’écriture, un recueil qui rassemble des histoires se déroulant toutes en Italie.

Les premières lignes :

” Une fois sa décision prise, il ne lui reste plus qu’à sauter vers l’inconnu. Tout autour, c’est encore le silence qui précède la tourmente. Mais le vieil homme sait reconnaître dans la constance des choses, comme une respiration retenue avant l’immersion, la crainte d’une immobilité plus… définitive. Il prend le bras de l’enfant. Les premiers hurlements transpercent la matière pour se répandre dans tout le bâtiment, accompagnés d’un ballet de fumigènes incapacitants, du grésillement des fusils électriques et de l’odeur d’ozone qui s’éveille à chacune des décharges. De son autre main, il ouvre une longue boîte en bois et en extirpe lentement une dague. Il doit le faire… ”