Archives par mot-clé : humour

[Parution] Whiskey after case, Cyril Carau

Share Button

Cyril Carau publie son nouveau roman policier chez Sombres Rets. J’en ai réalisé la couverture. J’ai choisi d’y faire figurer le héros de l’histoire, Gabriel Darso, aux prises avec ses démons. Des démons plus ou moins vaporeux : argent, alcool, femmes… et même un lion. Le roman relate six enquêtes menées par Gabriel Darso, un Français exilé sur le sol américain. Entre deux affaires – et même pendant, faut bien s’assouplir les idées –, ce drôle de détective privé fréquente un bar dans lequel il raconte à la clientèle ses frasques. Porté par la bouteille, son amour du beau sexe, ou ses rapports flottants à la morale, il résout des cas épineux, se mettant souvent dans des situations scabreuses. Mais Darso a le cœur généreux – tant qu’on ne me laisse pas l’ardoise !– il relate ici six de ses aventures les plus retentissantes. Escroqueries, mariages qui dérapent, disparitions, homicides… Et lorsqu’il faut aider les copains, il quitte New York pour se mêler à la moiteur et aux mirages de La Nouvelle-Orléans, ou à l’univers underground de Los Angeles.

Sylver sort du trou

Share Button

1sylver-sort-du-trou

 .

Illustration intérieure de mon roman jeunesse Théo et le mange-mort, Sombres Rets.

Amazon

Share Button

Nouvelle publiée dans le Hors Série n°2 d’OutreMonde, La trinité sombre : Howard, Smith, Lovecraft, à télécharger gratuitement.

Il s’agit d’un texte hyperboréen de 22 000 signes espaces comprises où l’on suit un jeune magicien en voyage d’étude à travers la jungle d’Amazon. Ce texte a été illustré par Harold Fay.

En voici les premières lignes :

” Sous la canopée verdoyante, des oiseaux aux effusantes ritournelles rivalisent de couleurs avec les chamarres violacés ou neigeux des orchidées. Sur les troncs dégoulinant d’une humidité vivifiante, s’encastrent les limbes insolents des broméliacées, s’enroulent des lianes aux fleurettes fragiles, le corps musculeux et ambrés de quelques reptiles et la multitude mouvante des colonies de fourmis en pleine exploration. C’est la vie exubérante, la palette de la nature offrant toute complétude et toute poésie à l’écheveau de ses créations, un spectacle accaparant et magnifique pour les sens de l’observateur. Celui-là se trouve pourtant assis sur une souche pourrissante, fermé à l’opulente flore de la jungle, aveugle à l’incroyable diversité de sa faune et des dangers qu’elle représente, il étudie une carte… “

Continuer la lecture de Amazon