Archives par mot-clé : peur

Parution : Les larmes de l’araignée de Pascaline Nolot

Share Button

larmes-araignee_pascaline-nolotTitre à paraître prochainement aux éditions du Chat Noir, Les larmes de l’araignée, est un roman jeunesse plein de finesse et de rebondissements. Pascaline Nolot nous entraîne à …

Prudenge, ville morose dont tout le monde a oublié le nom et la gloire, jadis cité de la dentelle noire, bordée par une mer couleur de nuit, fouettée par un vent à vous glacer les sangs.

Éloïse, l’apprentie funambule, y fait escale avec la petite troupe itinérante du Cirque d’Opale. Sur place, elle fait la connaissance du jeune Lucas et de son petit frère Gabin, qui se mure dans le silence depuis la mort de leur mère, et dont la seule amie est une mystérieuse araignée.

Ensemble, ils se retrouvent piégés dans l’usine de dentelle désaffectée devenue le repaire de la redoutable Arachné. Les trois enfants parviendront-ils à s’échapper de son antre et à contrecarrer ses funestes projets ?

Le roman est en précommande dans la boutique de l’éditeur, rayon (collection) : chatons hantés.

En danger de mort

Share Button

Peinture digitale d’inspiration policière

Le rêve de Hugo
Share Button

Crayon

Derrière la porte
Share Button

Version Noir & Blanc dans Mystères et Mauvais Genres, Ed. Sombres Rets

Digital

Cante Jondo

Share Button

Nouvelle publiée dans Borderline n°10

Cette nouvelle de 20 000 signes espaces comprises qui se déroule au XIXe siècle à Séville sur fond de flamenco. Elle fait partie des nouvelles du recueil Masques de Femmes.

Les premières lignes :

“Ils avaient bondi sur moi au détour d’une venelle et, sans que j’eusse le temps de crier ou de me défendre, m’avait poussé à l’intérieur d’une carriole fermée par des planches disjointes. C’est du moins ce que j’avais eu le temps de voir avant qu’on ne me bâillonne et recouvre mon visage d’un sac de jute fleurant la vermine et la moisissure. Je pensais à l’instant quel danger il y avait à subir des nausées, ma bouche occultée par un chiffon tâché de suif, mon estomac tout à la fois retourné par les goûts, les odeurs, et les chaos de la route. On avait quitté Séville et les proches abords de la faculté de médecine où l’on venait purement et simplement de m’escamoter… “

Continuer la lecture de Cante Jondo

Aux innocents les mains pleines de sang

Share Button

Nouvelle publiée dans le webzine Nuits d’Almor n°1, téléchargeable gratuitement

Il s’agit d’un texte fantastique et horrifique de 20 000 signes. Il a été illustré par Alain Mathiot.

Je pense qu’il rejoindra un jour un de mes recueils thématiques en cours d’écriture.



Les premières lignes :

” Je suis seul. Mais la musique des choses, dans l’animé ou l’artifice, fait naître des ombres autour de moi. Je ris intérieurement, il ne s’agit que des voltes lancinantes d’un violon parlant de nostalgie. Et la fenêtre ouverte sur la nuit laisse monter jusqu’à mon bureau le chœur des grillons, le bruissement des feuillages, la nature qui se retourne dans ses draps de deuil et d’humidité… “