Archives par mot-clé : barbare

[Projet] La botte secrète

Share Button
ÉCRITURE
421 000/500 000 signes

Phase : ÉCRITURE

Date d’achèvement : ?

Type : Recueil de nouvelles

  • Le carnaval du Lazaret
  • La vieille
  • La Mercuriale
  • Aux innocents les mains pleines de sang
  • Le délice de Tilus
  • Ce qui me hante
  • Reprendre la mer
  • L’orbe d’or
  • L’alternative
  • Les crocs de la Basilicate
  • À l’autre bout du cri
  • Mortelle rédemption
  • Catacombes de mémoire
  • Les larmes de Lucrèce

Genre : Imaginaire

Accroche : Bondissant sur la ligne du temps, ces nouvelles font étape à Venise, Rome, Gênes, et Turin, dans les Pouilles, les Abruzzes, au Vésuve — villes et contrées appartenant à la péninsule italique… Mère d’une des plus grandes civilisations antiques, la « botte » italienne est riche, puissante, inspirante par ses mythes, ses arts, ses peuples, ses paysages…

[Projet] La brèche entre les mondes

Share Button

ÉCRITURE
336 000/350 000 signes

l oracle des ombres 213x300 - [Projet] La brèche entre les mondesPhase : ÉCRITURE

Date d’achèvement : ?

Type : Recueil de nouvelles

  • L’Innommée
  • Le bourreau-chapelier
  • Amazon
  • Change-peaux
  • Magie de cœur
  • La brèche entre les mondes

Genre : Fantasy

Accroche : Il faudrait croire à ces songes que nous porte parfois le vent ; ce grand voyageur se charge d’effluves lointains, d’éclats de sons surgis d’outre temps, de tout ce qui s’est cru corps, immortel, et finit en poussières, à peine une trace à confondre au néant. Mais à l’horizon glacé des instants endormis où l’esprit s’achemine en niant la matière qui l’emprisonne, il est parfois permis d’élider ses attaches, préjugés et savoirs pour surprendre l’impossible que les Dieux ont chassé de leur mémoire….

Les derniers feux d’Æsir

Share Button

EPILOGUE_aesirDébuté au printemps de l’année 2008, je viens de mettre un point final à ce roman tandis que l’été 2011 va finissant. C’est donc l’heure du bilan.

Æsir, le titre est encore provisoire, peut-être vais-je lui adjoindre un sous-titre ou complétement, Æsir donc, est un gros (850 000 pour ceux qui seraient pas familiers de mes petits compteurs de signes) roman de fantasy barbare. Son prologue est disponible en livre animé dans la section des écrits. Un peu plus de trois ans m’auront été nécessaires pour dérouler tous les fils de cette histoire. C’est plutôt honnête comme durée de gestation. cool

J’ai l’air d’accuser le coup, mais ne vous y fiez pas, la déprime post-écriture s’est emparée de moi et depuis ce matin, après une mauvaise nuit, (comme la veille d’un exam) je ne parviens pas vraiment à couper le cordon. Alors vous dire ce que je ressens, ce qu’il en est de ma satisfaction, de mon jugement, de mes attentes, de mes espoirs pour l’édition, cela attendra que je digère…

Une certitude cependant, j’entreprends dès à présent les corrections, suivra la bêta-lecture de mon cher et tendre, et d’autres relectures avant une possible soumission.

C’est tout, c’est dit. Je suis vidée. N’y voyez aucune connotation déplacée oops

Un beau barbare…

Share Button

Voici l’image sur laquelle je travaille en ce moment. Je ne peux que vous en donner qu’un petit aperçu pas tout à fait terminé et quelques étapes intermédiaires qui démontrent malgré moi que je manque de méthode… lol

s_0a1.jpg

D’abord les esquisses. Mon ordinateur étant concurrent pour le titre de doyen de l’informatique, je suis obligée de travailler mes images en deux ou trois morceaux.

s_0b.jpg

On dit souvent que les esquisses sont la base et le plus important, chez moi, elles sont surtout sales et imprécises… lol

s_1.jpg

J’ai commencé par le plus intéressant, le corps d’athlète de mon sujet  mrgreen Comme j’avais déjà une franche idée de la lumière de l’image, il a une teinte orangée, mais c’est pas forcément du bronzage.

Après quoi, j’ai barbouillé le fond, et commencé à l’envi à faire la table, avec quelques détails quand même, vu qu’elle se trouve presque sur le même plan que le bonhomme. Le reste, je le fais plus flou, moins détaillé, à part à l’endroit où la lumière fait ressortir le relief comme sur le bois ou la pierre.

s_2.jpg

Pour le carrelage j’ai triché, sur l’esquisse c’était vraiment trop le bronx,  alors j’ai dessiné des dallages à plat, directement sur toshop, j’ai copié collé les plus réussis en modifiant un peu la couleur, les « taches », quand j’ai eu une surface suffisante, je l’ai déformé grâce à l’outil perspective pour qu’il rentre et s’intègre à mon image.

s_3.jpg

Puis j’ai inséré le barbare dans l’image et j’ai dû lui rajouter un peu de peau de bête en bas et la dernière partie de l’image : la chose étrange vers la porte. La principale source lumineuse est le feu, ce qui donne cet aspect presque monochrome à l’image. J’ai encore quelques incertitudes quant à la lueur de la « chose » et la couleur du pommeau, j’ai mis cela sur un calque à part pour pouvoir le modifier à l’envi. Le personnage est lui-même sur un autre calque, ce qui permet de réduire ou agrandir légèrement la largeur de l’image en le recentrant après coup. C’est un bonne chose pour une couverture, à cause de la variabilité de la tranche et de la perte au massicotage. wink