Archives par mot-clé : prix

Sous un voile d’ombre

Share Button

TOMBELESVOILES_HDNouvelle de l’anthologie “Tombé les voiles”, aux éditions Le Grimoire et concourant au prix Mille Saisons 2018.

Ambiance planet-opera pour ce texte de 40 000 signes espaces comprises où un chasseur de prime un peu spécial se retrouve en danger de mort…

Ce récit est l’entame du roman inachevé Le chasseur d’ombre.

Les premières lignes :

« Ce qui hante les décombres de la tour soléale n’a rien de charmant ou de sain. Les structures de la tour, ses parois qui s’effritent au ralenti, singent la carcasse putrescente d’une énorme bestiole que la planète ne pourra jamais digérer. J’ai rendez-vous dans un hall situé sur son flanc gauche. Le coin a si mauvaise réputation qu’avant même d’en approcher, pendu à mon crochet propulseur, je suis tout entier aux aguets. Lorsqu’on est chasseur, c’est pas plus réfléchi ou compliqué que de respirer. Une goulée après l’autre. Une proie après l’autre. Ce que je traque d’ordinaire, ce sont les ombres. Mais aujourd’hui, j’innove ! Je vais donner dans la contrebande. Je prends aussi le risque d’œuvrer ailleurs que sur mon territoire. La faute à une blessure récente et à une putain de dette dont les intérêts sont devenus galopants… »

Anthologie Tombé les voiles

Share Button

couv_ANTHO_TOMBELESVOILES_327x210_FINALFruit d’un appel à textes, du travail de l’équipe éditoriale du Grimoire, des élèves illustrateurs de l’école Jean Trubert et des compositeurs, voici l’Anthologie Tombé les voiles.

Présentée, au salon Livre Paris à la fin mars, l’anthologie est déjà disponible à la commande dans la boutique des éditions du Grimoire. Ses lecteurs voteront pour leur nouvelle, leur illustration et leur musique préférée, les artistes lauréat seront récompensés en 2018 et un roman illustré, prolongement de la nouvelle plébiscitée paraîtra dans la collection Mille Saisons.

Ma nouvelle, Sous un voile d’ombre, est au sommaire :

  • Bison blanc de Philippe Aurèle Leroux, illustrée par Celia Moutailler, mise en musique par Baptiste Lefort
  • Pandore déconnectée de Yvan Barbedette, illustrée par Guilhem Baudry, mise en musique par Colin Cerveaux
  • Noir de Xavier-Marc Fleury, illustrée par Laura Perrault, mise en musique par Alexandre Dedola
  • Edmotype de Edward Noyce, illustrée par Léa Bouzaid, mise en musique par Sarah Adnasse
  • La Machine à café de Johann Vigneron, illustrée par Célia Moutailler, mise en musique par Malik Yahi
  • Indice de récupération de Danu Danquigny, illustrée par Lætitia Ferouelle, mise en musique par Donat Watine
  • Enchanteur des Vents de Fabien Rey, illustrée par Laura Smolarski, mise en musique par Grégoire Levillain
  • Macchabée blues de Francis Jr Brenet, illustrée par Barnabé Buhler, mise en musique par Thomas Tillard
  • Choc de Aaron Judas, illustrée par Marion Benlahoues, mise en musique par Delphine Frassinetti
  • Dame M. de Audrey Salles, illustrée par Thomas Chicault, mise en musique par Elissa Mleiel
  • La Déchirure Kostrowitzky de Gwenael Bulteau, illustrée par Marie Emmanuelle Laporte, mise en musique par Vincent Bucher
  • Évolution de Philippe Deniel, illustrée par Romain Bertuzzi, mise en musique par Corentin Brasart
  • L’Œil du dragon de Rozenn Duchesne, illustrée par Célia Moutailler, mise en musique par Benjamin Buzzi
  • Le Magasin de Aaron Gooris, illustrée par Ryan Haezebrouck, mise en musique par Alois Durupt
  • L’Esprit du péché de Barnett Chevin, illustrée par Juliette Delgado Lallier, mise en musique par Alexandre Bouadroune
  • Où se perdent les vents de Jana Remond, illustrée par Thomas, mise en musique par Sandra Menier
  • Vague Mélodie de Thierry Soulard, illustrée par Laura Smolarski, mise en musique par Sadi Wassel
  • Sous un voile d’ombre de Elie Darco, illustrée par Juliette Delgado Lallier, mise en musique par Quentin Malapel
  • Tartu et la tombée de l’Hiver de Nina Valin, illustrée par Clémence Dupont, mise en musique par Vincent Sergent
  • Nul Sauvetage/Futur fermée de Valentin Desloges, illustrée par Jérôme Savoyen, mise en musique par Gael Perrin
  • Un dernier point de vue de Frederic Gobillot, illustrée par William Zaphiro, mise en musique par Keiichi Sugiyama

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

AT Tombé les voiles

Share Button

projet_tombe_les_voiles_images-1Pour la troisième année consécutive, les éditions Le Grimoire lancent l’appel à textes pour composer l’anthologie du Prix Mille Saisons 2018. Après la Cour des miracles et Du plomb à la lumière, le thème cette année est Tombé les voiles ! Il s’agit d’une thématique ouverte, libre à votre interprétation et imagination.

Comme précédemment, les nouvelles sélectionnées seront illustrées et accompagnées d’une composition musicale (nouveauté de Du Plomb à la lumière, pour laquelle les votes sont ouverts). Les lecteurs de l’anthologie élisent leur texte, illustration, musique favoris et par ce biais décide d’un futur roman à paraître dans la collection Mille Saisons.

D’autres informations à découvrir dans la plaquette : projet_tombé_les_voiles_

Livre Paris 2016

Share Button

livre-paris-2016Cette année encore, j’aurais plaisir à vous rencontrer sur le stand des éditions Le Grimoire, dans le cadre du salon Livre Paris 2016 qui se tiendra Porte de Versailles.

Je dédicacerai des exemplaires de l’anthologie La Cour des miracles, le samedi entre 10h et 20h. A 17h, le prix Mille saisons sera remis aux deux lauréats qui œuvreront l’un à la plume, l’autre au pinceau, à la création d’un roman illustré qui paraitra cette année chez le Grimoire. Ambiance et petits fours assurés !

L’arénaire du Deucalion

Share Button

couverture-cour-des-miraclesNouvelle parue dans l’anthologie “La Cour des miracles”, aux éditions Le Grimoire et concourant au prix Mille Saisons.

Nouvelle de science-fiction de 40 000 signes espaces comprises, une gladiatrice moderne, à bord d’un vaisseau-monde en déliquescence, qui lutte pour sa liberté.

Ce récit est la version courte de l’une des aventures space-opéra inscrites au recueil L’errant.

Les premières lignes :

« Il amorce un mouvement de taille à hauteur de mon épaule et le scintillement de sa lame à décharges remplit mon champ de vision de phosphènes. Je romps l’engagement, ma main droite tendue devant. C’était juste ! Dans la senestre, mon arme pique légèrement vers le bas pour l’amener à la faute. Mon adversaire se méfie, l’invite est trop franche. Lentement, nous entamons une nouvelle danse. Pas chassés, pieds glissant de côté, car chaque perte de contact avec le sol peut permettre à nos électro-glaive de mordre plus fermement dans nos chairs. Les éperons fixés à nos talons ne nous garantissent du foudroiement que s’ils se trouvent à moins d’un pouce de la surface de l’arène. Laquelle est un hexagone bleu de vingt mètres de diamètre, un ensemble de couches aux propriétés physiques modifiables, innervé comme une peau et commandé à distance… « 

Voter pour le prix Mille Saisons

Share Button

Il y a quelques semaines, je vous annonçais participer à ce prix grâce à ma nouvelle de Science-Fiction, L’arénaire du Deucalion.

L’objet livre est paru, il a été présenté au salon du livre de Paris, ; il est beau, riche de magnifiques histoires et illustrations.

Le prix Mille Saisons sera attribué à l’un des 20 auteurs et des 20 illustrateurs dont les œuvres sont rassemblées dans l’anthologie La Cour des miracles. Grâce à un code présent à la fin du livre, les lecteurs votent pour leurs artistes préférés et décident ainsi de ce que sera la prochaine parution dans la collection Mille Saisons : un roman inspiré de la nouvelle lauréate, sa couverture réalisée par l’illustrateur le plus plébiscité.

Chers lecteurs, faites savoir votre coup de coeur : VOTER ICI.

bannière-prix-mille-saisons-small-360

Pour vous rafraîchir les idées concernant les candidats, les listes des auteurs et illustrateurs sont présentes sur le site de l’éditeur, le Grimoire.

Et si vous n’avez pas encore succombé à l’envie de visiter nos cours des miracles, rendez-vous en boutique pour commander l’anthologie !