Les larmes de Lucrèce

Share Button

bal-masquéParue dans l’anthologie Bal Masqué, éditions du Chat Noir, cette nouvelle fantastique prend place dans le Turin du début du vingtième siècle.

Le petit fils de Volta enquête sur une tragédie et fait tomber le masque des mystères de l’après-vie.

Elle compte 40 000 signes et prendra place, un jour, dans mon recueil fantastico-italique La botte secrète.

 .

Les premières lignes :

« Le vingtième siècle a neuf années et, au cœur de Turin, l’été se raidit dans un costume de deuil. Aux balcons, aux crémones des fenêtres et sur les manches des passants, il fleurit des rubans de crêpe noirs. Dans l’attente des funérailles officielles, un élan de tristesse a poussé les âmes pieuses à s’agenouiller dans les transepts pour partager un office des morts sans cesse ressuscité. La ville entière est choquée par le drame. À mon image, mais à un degré moindre, certains ont, cette nuit, perçu des clameurs infernales et sur leur joue le baiser aride des flammes. J’ai emprunté le tramway pour rejoindre le quartier de Vanchiglia, non loin du point de confluence entre le Pô et la Doire ripaire. À présent, je mène mes pas vers l’extrémité de la via Bara encore soumise à une agitation sinistre. Il y a là des riverains, yeux rougis, égarés, des mouchoirs de batiste rivés à leur nez. Des curieux, des plumitifs se pressant au plus près. Des parents, des amis, aux bords de l’apoplexie, les victimes n’ayant pas toutes été relevées… »

 .

Des avis de lecture :

Tepthida Hay : Le texte est envoûtant, j’ai suivi le parcours mélancolique d’Alessandro avec plaisir. La ville et son contexte historique sont dépeints avec une acuité remarquable de détails qui plonge immédiatement le lecteur au cœur de l’intrigue […]

Livraisons littéraires : J’ai beaucoup aimé ce texte. La plume de l’auteure est douce et fluide, les actions s’enchaînent de manière à toujours garder une part de mystère, qui est dévoilée un peu plus loin. Les pièces du puzzle se mettent petit à petit en place, sans pourtant suivre le schéma qu’on aurait pu imaginer au départ […]

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Voir aussi...

2 réflexions au sujet de « Les larmes de Lucrèce »

  1. Merci beaucoup Pauline ! C’est un plaisir de vous avoir entraîné dans mon univers. Je n’ai moi-même pas encore eu le temps de lire toutes les nouvelles de l’anthologie, mais je vous félicite déjà pour votre sélection et première parution. Je vous souhaite qu’elle soit suivie par beaucoup d’autres ! love
    Encore merci d’avoir pris le temps de déposer ici votre si gentil avis wink

  2. Chère Elie Darco,

    J’ai achevé la lecture de « Bal masqué » il y a quelques semaines, et votre nouvelle compte parmi mes favorites. Tout m’y a plu ! Le style, l’époque, le décor, les personnages, l’enquête, le bal bien entendu. Merci à vous pour cette lecture.
    Je faisais moi-même mes débuts dans cette anthologie, je suis donc ravie d’avoir été éditée à vos côtés.
    Au plaisir de vous lire à nouveau,

    Pauline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *