Je ne fainéante point !

Share Button

Vous pourriez croire que j’ai perdu le chemin de la boite des news ! Que nenni ! lol

C’est pas parce que je ne dis rien que je fais plus rien… Et d’ailleurs, (voyez l’habilité de la manoeuvre ! :charm: ) au rayon des écrits, mes derniers transports, ont trouvé preneur chez des fanzines, des éditeurs chers à mon coeur… Car c’est important ! d’écrire pour un « public » (même si c’est mon mec et mes chats 💡 ), de s’investir pour une thématique qui plait ou pour une équipe éditoriale dont le dynamisme, les choix éditoriaux créent l’émulation.

En cas de refus comme en cas d’acceptation, les AT c’est bon, c’est bien faisez-en ! C’est cooool de jouer les libertaires farouches mais une belle thématique, ça vous fout un coup de pied à l’imagination, ça courtcircuite la fatigue lorsqu’après une dure journée, vous n’avez pas le courage d’écrire 5 lignes même avec une fameuse idée.

Et puis, sans prendre en compte le plaisir d’être lu par la foule de vos admirateurs en délire :charm: , répondre à un Appel à Textes permet de belles rencontres : avec la rédaction de la structure éditoriale mais aussi souvent, avec un illustrateur qui se penchera, donnera ses couleurs et son interprétation à vos mots. mimi Moi je suis toujours curieuse, reconnaissante et très impatiente de découvrir le travail que les barbouilleurs font à partir d’un de mes textes.

L’art écrit nourrit l’esprit. Dans le domaine des sensations, les mots ont une musicalité, ils peuvent faire trembler ou exciter le point G 😯 mais rien de comparable avec le « choc » visuel qu’on se prend en pleine face grâce à une belle illustration ! C’est une plongée instantanée dans l’oeuvre que les plus talentueux nous offrent. Une nouvelle ou un roman est souvent « éclairé » par la ou les illustrations qui l’accompagnent…

Donc, au risque de me répéter les AT c’est bon, c’est bien faisez-en ! 😛
Voici des AT en cours :
Chantier Imaginaire
Asso Infini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux + 9 =