Æsir, ça déchire les petits nounours

Share Button

Titre évocateur de l’impitoyable violence dont je fais preuve dans ce récit. Si, si, j’vous jure lol Æsir aurait dû être une brave nouvelle de Fantasy, hommage à Smith et Howard (plus le premier que le second) qui finalement est devenue novella (tant y’avait de petits nounours à déchiqueter  :xd ), pour constituer au final le Livre I d’un roman.

J’en suis actuellement à coordonner mes idées et à finir le plan. Je vais profiter d’avoir pratiquement fini un autre projet (dont je parlerai une autre fois, c’est secret !) et de n’avoir pas d’AT en vue pour rédiger le Livre II. Si tout se passe bien, je devrai pouvoir finir ce roman avant la fin de l’année… ah ! optimisme, quand tu nous tiens ! 4grin Trêves de bavardages…

Voici le début épistolaire du Livre I : Le jour dernier.

http://eliedarco.com/wp-content/uploads/aesir-jour-dernier-prologue.swf

7 réflexions sur « Æsir, ça déchire les petits nounours »

  1. Je viens juste de lire les premières pages d’Aesir et je suis déjà accro à l’histoire ! J’aime bien l’idée d’une cité dans les nuages mais aussi celui de luttes entre peuples. J’ai lu dans un autre article que tu avais terminé le roman. As-tu déjà une idée de publication ? (Quand et où ?). Au plaisir.

    1. Rhôoo… ça me fait tout chaud au coeur, Louisia, ce que tu me dis là !
      Ouais, j’aime bien les histoires guerrières et géopolitiques à grand échelle. La fantasy se prêtent bien à ce genre d’histoires. Mon passage préféré du seigneur des anneaux reste la bataille de Minas Tirith.
      Cyril a fini de bêta-lire le manuscrit, j’ai quelques bidouilles à revoir et ensuite j’irai en quête d’un éditeur… et ça finalement c’est carrément plus dure que défendre une citadelle de glace ou de traverser le Mordor… Je sais pas où ni quand, on verra bien qui voudra de moi tic !
      En attendant, je rajouterai p’t’être un petit bout de texte à lire en livre animé et je ferai une présentation plus sérieuse du bouquin… Voire quelques dessins parce que ça me démange de donner un visage à mes personnages depuis la première ligne jetée sur l’ordi.

  2. Une artiste aux multiples facettes et talents à ce que je vois. C’est toujours un plaisir de faire de nouvelles rencontres littéraires ou artistiques.
    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept + dix-neuf =