L’orbe d’or

Share Button

Nouvelle publiée dans Or et sang, anthologie aux éditions du petit caveau.

Texte de 30 000 signes espaces comprises, vampirique, fantastique et italien. Il est du nombre des nouvelles de La botte secrète, encore en cours d’écriture, un recueil qui rassemble des intrigues se déroulant en Italie.

Les premières lignes :

” Le monde aurait fait un tour de plus qu’il n’aurait pas dormi moins profondément. Aussi, lorsque du dessous, monta le bruit d’un raclement, il se dressa, droit et fulminant, sur son fondement. Quoi ! Qu’est-ce ? Encore ce maudit apprenti qui ne sait pas lever les pieds d’une chaise tandis qu’il balaie la travée derrière nos établis ! maugréa-t-il intérieurement. Et il prêta plus attentivement l’oreille aux sons de sa demeure constituée d’une cuisine, de l’atelier et de sa boutique en pas de porte, de chambres à l’étage et d’une remise côté cour. Elle s’accolait à d’autres un peu semblable, dans une rue donnant sur la Piazza del Duomo, à Vicence. C’était là une cité prospère de la plaine du Pô, sur la route qui menait de Vérone à la Sérénissime, siège du pouvoir de la République de Venise. Il y pratiquait son art et gagnait bien son pain… “

Avis des lecteurs :

Mythologica :  » Le texte d’Elie Darco est une pure merveille et en deux nouvelles il est parvenu à me convaincre de son talent. L’orbe d’or fait partie pour moi des meilleurs textes proposés ici au jugement des lecteurs. »

BookHystericLove : « Cette histoire au début m’a quelque peu agacé avec ce personnage couard et bête. Mais au final, elle se laisse lire et nous emporte avec elle dans les profondeurs de la caverne du vampire où notre personnage « couard et bête » a été emmené pour mener à bien la quête du vampire. Mais ce dernier que peut il bien vouloir qu’il ne possède déjà ?? Tout cela nous entraîne vers une folie meurtrière… »

Psychovision : « J’avais beaucoup entendu parler de cette auteure, on m’avait parlé d’une plume magnifique, et c’est vrai ! Un orfèvre se fait enlever par un groupe de vampires. Que lui veulent-ils ? Et si c’était dans l’or et l’alchimie que l’on pouvait retrouver son âme ? Et si retrouver son âme c’était mourir ? Belle, puissante et fascinante nouvelle que voilà ! »

Voir aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *