Bye Bye lovers

Share Button

C’est pas peu fière que je passe écrire ce petit billet entre deux maquettes.

Ce midi, j’ai mis le point final à mon roman d’amour (voir message précédent). Il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions, faire un bilan, j’ai pas vraiment de recul sur l’histoire, le style, vous pensez bien ! mais je peux faire deux trois constats :

  • 480 000 signes espaces compris (j’avais prévu 250 000, c’est dire combien je suis forte en pronostics !)
  • 32 jours d’écriture intensive (et love song en boucle…)
  • en moyenne : 2H, 2H30 par jour (un chouya plus les week-end et les nuits où j’ai eu mal aux dents)
  • La « blanche », c’est beaucoup plus rapide ( facile ?) à écrire que ne le sont les épopées Fantasy ou les multivers de Science-fiction.
  • :warrior: La protocelte en moi a même réussi à s’attacher à ces personnages. Cela présage d’une phase de Novel Blues.

Je passe maintenant en mode correction. Et ensuite, mon bêta-lecteur qui grogne déjà de la longueur du bébé pourra se faire les dents dessus.

Voir aussi...

3 réflexions au sujet de « Bye Bye lovers »

  1. Merci beaucoup Louisia ! rose
    J’ai pas de recette magique, sinon la volonté de me coincer 2H au moins tous les jours devant le clavier. Cela veut aussi dire faire l’impasse sur d’autres activités mrgreen Le ménage par exemple :arrow:

    Et comme je le mettais dans un message précédent, c’était la première fois que j’oeuvrais dans ce genre littéraire-là, c’était un défi alors j’imagine que la dynamique du novice ou chance du débutant a beaucoup joué. ange
    Après, c’est vrai que l’accent étant mis sur les relations, dans ce style de roman, même s’il y a toujours un peu de recherche à faire, de réflexions à mener pour que le texte soit bien construit, c’est bien moins compliqué que dans un polar à l’intrigue rebondissante ou dans un univers SF ou on doit sans cesse évaluer la crédibilité de ce que l’on écrit.

  2. Excellent ! Quelle rapidité ! love
    Je ne sais pas comment tu réussis à écrire si vite … Quelle est ta recette magique ?
    Si tu publies ce roman, que ce soit sur papier ou en ligne, ce sera avec plaisir que je lirai smile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *