Archives par mot-clé : recherche

[Ecrire un récit] une question de style

Share Button

Il se pourrait bien que cela soit comme les couleurs et le poivre : tout est affaire de goût et de dosage.

Mais ce que la question du style interroge c’est notre capacité à retranscrire par des mots tout ce qui compose l’histoire, soit, pour schématiser : les évènements et les émotions des personnages.

Le style serait donc à la fois la « couleur » émotionnelle que l’on donne son récit et son piquant, sa pertinence contextuelle.

Assez pour les images, prenons un exemple.

Si j’écris :

« Sans hésiter plus longtemps, il grimpa tout en haut de la colline. Après avoir lâché ses deux sacs sur une grosse pierre plate, l’homme étudia longuement la ligne d’horizon. Pour l’instant, il ne voyait arriver personne. »

C’est différent de :

« Sans plus d’hésitation, la fureur de ses pas le porta au faîte de la colline. L’homme fit choir ses fontes sur un lit de roche, puis son regard perça jusqu’aux confins du monde visible. Nul encore n’était près de le rejoindre. »

Et pourtant, ces deux passages décrivent une même situation. Mais si la première proposition pourrait se rapporter à n’importe quel type d’individu placé à n’importe quelle époque, certains indices nous poussent à croire que la deuxième citation appartiendrait à un récit se voulant rapprocher d’une époque archaïque et que l’homme en question se trouverait à avoir plus de caractère et/ou à se montrer plus volontaire.

Les deux phrases différent notamment par le choix des mots, la structure des phrases.

En réalité, avec d’autres exemples plus aboutis que les miens, on pourrait trouver des différences à tous les étages de la phrase. Voici ceux qui me viennent le plus communément à l’esprit :

– le vocabulaire

– la ponctuation

– la longueur des phrases

– la variation des structures

– la place des mots

– le choix des temps de conjugaison

– le recours au passif, à l’actif

– l’usage de formes nominales, de formes conjonctives…

les figures de style (y compris la « musique des mots »)

Autant d’outils pour bien se faire comprendre, mais aussi pour faire un clin d’œil au lecteur qui saura lire entre les lignes, le style est aussi une signature, des petits cailloux blancs jetés au cour du cheminement créateur.

Être conscient que l’on a ou que l’on doit jouer d’un style particulier permet à l’auteur d’enrichir son texte. Car, pour schématiser, en répondant à la question : « quelle mot choisir pour décrire telle chose ? » l’auteur ne s’en remet pas au hasard, à la facilité, il fait preuve d’une certaine intention auquel le lecteur sera finalement sensible.

 

Anthologie Histoires d’Amour en souscription

Share Button

L’anthologie que j’ai eu le plaisir de diriger est à présent en précommande dans la boutique des éditions Sombres Rets.

Elle compte près de 300 pages et coûte 17 euros (marque-page et frais de port gratuits vers toutes les destinations jusqu’au 1 mars 2012)

Au fil de ces 23 nouvelles que j’ai regroupées en 4 sous-parties, vous découvrirez toutes les nuances que nos auteurs donnent au sentiment amoureux, de sa quête à son épanouissement, de sa perte à ses dérives, de la passion jalouse jusqu’au don altruiste.

Ci-dessous, le sommaire.

Les titres des nouvelles rendent bien compte qu’ils ne vous convient pas seulement à de belles promenades romantiques, mais aussi à goûter à des tranches de vie amusantes, pastiches ou bouleversantes, à entrevoir des péripéties passionnelles, futuristes ou exogènes.

 

La recherche de l’amour…

Elle, Sybille Marchetto
Le bureau des amours perdues et trouvées, Pierre Benazech
L’Impromptu de la noce, Thomas Spok
La jeune femme, les morts et Bobby Joe, Emmanuelle Boreau
Folles de moi, Frédéric Czilinder
Norma, Didier Reboussin

 

Le temps d’aimer…

L’encadreuse, Emmanuelle Cart-Tanneur
Seul le temps sait combien l’Amour est important, Pierre Chaffard-Luçon
Colloque sentimental, Teo Silis
Roman d’amour, Michaël Moslonka
Le sourire de Fausta, Cyril Carau
Quatre Saisons Avant la Pluie, Jennifer Flajolet-Toubas

 

L’amour fou…

N’Djé, Yves-Daniel Crouzet
Coup de Foudre, Sylvain Boïdo
La fille de l’air, Pascaline Nolot
De l’autre côté du voile, Ombeline Duprat
Luz del Camino, Céline Brenne
Le Baiser du requin, Yvette Auméran

 

Le don d’amour…

La Cathédrale de Chair, Jérémie Ciholyas
Anémésis, Inès El-Shikh
Paris/Grenoble, Esmeralda Bianca
Sous un soleil immense, Marc Oreggia
Le Navire de l’horizon, Marie Jaouen

 

 

Je remercie les auteurs et l’équipe de Sombres Rets pour cette belle aventure que j’ai partagé.

Chers lecteurs, allez vite vous renseigner sur cette anthologie à aimer… un peu, beaucoup, à la folie…